LOADING ...

These Ancient Relics Are So Advanced They Shouldn't Exist...

11M+ views   |   128K+ likes   |   15K+ dislikes   |  
14:08   |   Oct 26, 2017

Thumbs

These Ancient Relics Are So Advanced They Shouldn't Exist...
These Ancient Relics Are So Advanced They Shouldn't Exist... thumb These Ancient Relics Are So Advanced They Shouldn't Exist... thumb These Ancient Relics Are So Advanced They Shouldn't Exist... thumb

Transcription

  • Bonjour ! Ici Thoughty2. En 1902, un archéologue
  • plongeait près des côtes de l'île grecque d'Anticythère
  • quand il tomba sur les restes d'un vaste navire. Il s'agissait des ruines
  • d'un navire de commerce romain
  • dont la cargaison comprenait de grandes quantités de vin et d'autres marchandises précieuses
  • venues des îles grecques. Ce que le plongeur découvrit
  • était l'un des plus remarquables ensembles
  • d'artefacts antiques
  • que nous ayons jamais rencontré. Mais, au milieu des poteries,
  • des statues de marbre et des bijoux,
  • à l'intérieur d'un coffre de bois d'apparence quelconque, l'attendait un objet
  • que les historiens n'avaient jamais, au grand jamais
  • vu auparavant. Un mécanisme tellement stupéfiant qu'il modifia
  • tout ce que nous savions à propos de l'histoire antique.
  • Cette relique de bronze très corrodée
  • est connue sous le nom de machine d'Anticythère,
  • baptisée ainsi d'après le lieu de sa découverte.
  • Mais au-delà de ce nom, l'objet reste un complet mystère.
  • Ce que nous savons avec certitude, c'est qui a été façonné
  • par un savant grec anonyme il y a plus de
  • 2.100 ans.
  • Cet étrange appareil mécanique est composé de nombreux
  • engrenages, interrupteurs et autres bizarreries mécaniques.
  • Devant cette découverte, les scientifiques s'arrachèrent les cheveux
  • à tenter de déduire d'où venait l'objet,
  • qui l'avait fabriqué, comment il fonctionnait,
  • et à quoi diable il pouvait bien servir.
  • Des scientifiques du monde entier examinèrent l'appareil
  • pendant plus de cent ans, mais personne
  • ne parvint à percer ce mystère.
  • Et ainsi, pendant ces cent dernières années,
  • la machine d'Anticythère est restée exposée
  • au musée national archéologique d'Athènes,
  • en Grèce. Laissée dans sa vitrine,
  • drapée dans son mystère.
  • Jusqu'à ces dernières années.
  • Depuis vingt ans, avec l'aide de toute une série
  • de technologies modernes, nous avons été capables
  • de comprendre le secret de ce mécanisme inconnu.
  • Un groupe d'experts spécialisés dans l'ingénierie,
  • l'archéologie, et bien d'autres sciences,
  • venus de différents pays, coordonnèrent leurs efforts
  • pour démonter soigneusement l'appareil.
  • Mais il y avait un problème.
  • Parce qu'il s'agissait d'un objet si important du point de vue historique,
  • la machine d'Anticythère ne pouvait pas être démontée
  • au sens littéral. Donc,
  • pour observer les couches sous la surface, les scientifiques ont dû utiliser un appareil
  • à rayons X extrêmement précis.
  • Ce qui posait un autre problème. L'une
  • des seuls machines du monde capable
  • d'observer l'intérieur de cette merveille de bronze corrodé
  • était située... en Angleterre.
  • La relique elle-même est bien trop fragile
  • pour être déplacée hors de son musée d'Athènes,
  • donc, il a fallu transporter l'énorme machine à rayons X
  • jusqu'à Athènes,
  • pour un coût considérable. Ainsi la relique
  • put être scannée en toute sécurité
  • sans la déplacer plus de quelques mètres.
  • Mais les détails découverts à l'intérieur de l'objet
  • stupéfièrent tous les historiens de l'antiquité
  • de la planète parce que la technologie qui s'y cache
  • ne devrait tout simplement pas exister
  • il y a plus de deux mille ans, quand elle fut
  • fabriquée. Le mécanisme complexe, analogue à celui d'une montre,
  • contient 47 engrenages différents en termes de
  • taille, de forme, et de nombre de dents.
  • Chaque roue est forgée en toute précision
  • pour s'adapter exactement aux autres, et son nombre de dents
  • est corrélé à un nombre premier.
  • Ce que vous êtes en train de regarder, mesdames et messieurs, est
  • le tout premier
  • ordinateur.
  • Plus de deux mille ans avant l'Apple One,
  • et deux mille ans avant
  • la Bombe cryptologique d'Alan Turing,
  • il est incroyable de penser que ceci est un
  • véritable ordinateur capable de
  • saisir une variable et de calculer
  • un résultat.
  • Et il a été inventé, et fabriqué,
  • environ cent ans avant J.-C.
  • environ cent ans avant J.-C.
  • Mille cinq cents ans avant que des réalisations
  • apparemment bien moins complexes comme
  • l'imprimerie, l'ampoule électrique et le train à vapeur, ne soient inventées.
  • Alors, à quoi sert donc la machine
  • d'Anticythère ?
  • Avant de vous le dire, je voudrais prendre une minute pour remercier
  • Skillshare, qui me soutient et qui a rendu possible la conception de cette vidéo.
  • Skillshare est une communauté éducative online avec plus de
  • dix-sept mille classes et applications,
  • photos, images,
  • pratiquement tout ce que vous avez toujours voulu apprendre,
  • et vous le pouvez, avec Skillshare.
  • Depuis le game design jusqu'à
  • la cuisine des grands chefs
  • Tout les habitués de ma chaîne savent que
  • j'aime cuisiner à mes moments perdus, et vous pouvez
  • être sûr que j'ai appris bien des astuces
  • sur Skillshare.
  • Les membres Premium ont un accès illimité
  • à plus de dix-sept mille cours, donc vous pouvez continuer à apprendre
  • et vous lancer dans un nouveau projet quand ça vous chante.
  • Les cinq cents premiers utilisateurs qui cliqueront sur le lien
  • dans la description ci-dessous
  • recevront deux mois de Skillshare Premium
  • complètement gratuits. Après ça,
  • c'est seulement dix dollars par mois. Si vous n'aimez pas le site, vous annulez,
  • il n'y a aucun risque, mais, sur la base de mon expérience personnelle,
  • je sais que vous allez adorer.
  • Vous pouvez même apprendre à partir de la nouvelle
  • application Skillshare pour smartphones même quand vous êtes déconnecté du net.
  • Mais encore une fois, seuls les cinq cents premiers clics recevront
  • deux mois complètement gratuits.
  • Utilisant les technologies les plus avancées
  • à notre disposition aujourd'hui, et le travail collectif de
  • nombreux experts de différents domaines pendant des années,
  • nous avons réussi à prouver
  • que la fonction de cet antique ordinateur
  • était de suivre le cycle métonique et
  • de prédire les éclipses solaires. Il calculait
  • aussi la date de différents jeux athlétiques,
  • comme les Jeux Olympiques de l'antiquité.
  • Cet appareil ne devrait pas exister.
  • Il est tellement, tellement en avance sur son temps
  • qu'il est pratiquement impossible de croire
  • qu'il a été fabriqué à l'époque où il l'a été.
  • Par comparaison, la première
  • horloge mécanique ne fut pas inventée avant la fin
  • du 14è siècle. Et elle occupait à peu près le volume
  • d'une petite voiture. Et pourtant
  • cet appareil fabriqué quinze siècles auparavant,
  • à l'époque de la Grèce antique, était bien plus petit,
  • plus exact, plus rigoureusement façonné,
  • et bien plus intelligent.
  • Car il ne se contentait pas de donner l'heure, mais il pouvait aussi
  • prédire le futur à la manière
  • des logiciels employés dans les ordinateurs contemporains.
  • La machine d'Anticythère contient un ensemble d'engrenages,
  • d'épingles et de rivets qui parviennent à modéliser
  • le mouvement du Soleil,
  • de la Lune et des planètes dans le ciel nocturne.
  • Voici un diagramme des structures logiques
  • de la machine d'Anticythère, qui montre
  • la fonction de chaque roue.
  • Si un tel appareil était conçu aujourd'hui,
  • ce serait déjà impressionnant. On pense
  • que le savoir nécessaire à la conception d'une appareil aussi avancé
  • fut perdu dans l'Antiquité.
  • Comme rien d'aussi sophistiqué
  • n'a été façonné pendant les
  • mille ans qui ont suivi,
  • la simple probabilité de son existence
  • a évidemment amené de nombreux auteurs de science-fiction
  • à prétendre que cette machine a été créée par, ou nous a été donnée par
  • des extraterrestres.
  • Mais la machine d'Anticythère
  • n'est pas le premier ni le seul artefact qui défie la chronologie au point
  • qu'on l'attribue à des aliens.
  • En 1912, un libraire polonais nommé
  • Wilfrid Voynich, lors d'un voyage, visite la villa Mondragone
  • en Italie, où il découvrit
  • et acheta un très ancien et très mystérieux
  • ouvrage.
  • Il ne présente pas de titre sur la couverture, ni de mention de son auteur
  • à l'intérieur. Il contient des centaines de pages d'illustrations
  • aussi détaillées que bizarres,
  • et ceinturées d'un texte écrit dans
  • une langue inconnue, ou peut-être un code secret.
  • Pendant le reste de sa vie,
  • Voynich s'obstina à essayer de déchiffrer
  • le code du livre, et de ses diagrammes
  • pour essayer de comprendre qui l'avait écrit, quand,
  • et où il avait été rédigé, et ce qu'il
  • pouvait bien vouloir dire.
  • Ayant consacré sa vie à tâcher de percer
  • les mystère du livre, Voynich mourut.
  • Il n'avait pas réussi à répondre à la moindre
  • de ces questions. Le livre est aujourd'hui connu
  • sous le nom de "Manuscrit de Voynich", du nom
  • de son découvreur, et ainsi
  • le manuscrit de Voynich passa de main en main,
  • d'un cryptographe à l'autre.
  • Des cryptographes américains et britanniques
  • essayèrent de déchiffrer le manuscrit pendant les Première et Seconde Guerres mondiales,
  • sans le moindre succès.
  • C'est devenu l'un des plus célèbres
  • codes non encore déchiffrés de l'histoire
  • de la cryptographie.
  • Même avec les technologies les plus avancées de décodage
  • assisté par ordinateur disponibles aujourd'hui,
  • nous ne sommes pas encore arrivés à approcher
  • la solution. Des linguistes
  • ont examiné le manuscrit et ont conclu
  • que son contenu n'est pas écrit dans
  • une des langues naturelles connues dans l'histoire de l'humanité.
  • Ce qui ne laisse que deux hypothèses.
  • Ou bien le livre est rédigé dans une langue
  • très ancienne dont nous n'avons aucune connaissance par ailleurs,
  • perdue depuis longtemps, ou bien,
  • autre possibilité, il a été écrit en utilisant
  • un chiffre,
  • un code secret employé pour dissimuler le vrai contenu
  • du texte.
  • Cela impliquerait que ce qui est relaté
  • dans le manuscrit de Voynich est
  • d'une telle importance, et d'une telle portée,
  • que l'auteur s'est senti obligé de
  • coder laborieusement chaque mot.
  • Le parchemin en cuir d'animal
  • sur lequel le manuscrit est rédigé a subi un examen au carbone 14.
  • Le résultat montre que le livre a été écrit
  • entre 1404 et
  • 1438.
  • La cryptographie était pourtant balbutiante,
  • à cette époque. La seule méthode efficace
  • pour coder les messages, connue
  • au 15è siècle, consistait dans des substitutions,
  • dans lesquelles les lettres de l'alphabet sont simplement échangées
  • l'une avec l'autre.
  • Depuis longtemps, pour nos ordinateurs modernes,
  • déchiffrer de tels codes est un jeu d'enfant.
  • En fait, nous avons déchiffré tous les codes
  • jusqu'au 18è siècle.
  • Bien après l'époque supposée
  • de la rédaction du manuscrit de Voynich.
  • Et pourtant, ce livre unique et mystérieux
  • reste, pour nous,
  • indéchiffrable.
  • Les illustrations représentent une gamme
  • de plantes herbacées, ainsi que
  • des femmes au bain,
  • des symboles astrologiques, et des métaphores visuelles.
  • Certaines des illustrations à l'intérieur présentent
  • une étrange ressemblance avec des images du monde naturel
  • qu'aucun humain n'aurait la chance d'observer
  • pendant encore plusieurs siècles,
  • après la conception du manuscrit.
  • Par exemple cette illustration qui ressemble à s'y méprendre
  • à une galaxie. Et
  • cette illustration qui ressemble beaucoup à une cellule végétale.
  • Pourtant, le télescope et le microscope
  • ne seraient inventés que deux siècles plus tard.
  • Bien des aspects de ce manuscrit sont, historiquement parlant,
  • complètement inattendus et très
  • en avance sur leur temps.
  • Ce qui a amené bien des observateurs à croire que le manuscrit de Voynich
  • sont les mémoires d'un extraterrestre égaré
  • sur la planète Terre.
  • Ce qui expliquerait aussi le langage d'apparence extraterrestre,
  • Oui, je sais bien, il semble que chaque fois que l'Internet
  • s'efforce d'expliquer quelque chose, il évoque
  • les aliens.
  • D'autres théories soutenues par différents universitaires du monde entier
  • évoquent la possibilité que le manuscrit de Voynich ait été rédigé
  • par le savant médiéval Roger Bacon ou
  • peut-être par le jeune Léonard de Vinci.
  • Mais les analyses au carbone 14
  • placent le manuscrit en-dehors de l'époque où ces deux hommes
  • ont vécu. Beaucoup considèrent
  • que si nous pouvions déchiffrer
  • le manuscrit de Voynich, nous découvririons
  • le secret de la jeunesse éternelle.
  • Parce que beaucoup des illustrations semblent
  • faire allusion à une telle promesse.
  • D'autres croient qu'il s'agit d'un manuel d'alchimie
  • contenant des centaines de recettes
  • alchimiques puissantes perdues depuis des siècles.
  • Mais l'un des aspects les plus remarquables du manuscrit de Voynich
  • qui me laisse chaque fois complètement stupéfait
  • tient à cela qu'en l'observant attentivement au microscope,
  • on n'y trouve pas la moindre trace d'une faute
  • ni d'une erreur.
  • En plus de deux cent soixante pages,
  • dans ce mystérieux codex, il n'y a pas
  • une seule indication qui laisse penser
  • qu'une correction ait été apportée par l'auteur.
  • Si on considère qu'il compte plusieurs milliers de mots
  • écrits dans un code secret
  • et qu'il contient certaines des illustrations
  • les plus belles et des plus précises tracées dans un livre de cette époque,
  • en particulier un chef-d'oeuvre composé
  • de six pages repliables, le fait
  • qu'aucune erreur n'ait été commise par l'auteur est
  • très franchement
  • incroyable. Surhumain, pour tout dire.
  • Aujourd'hui, il est conservé
  • dans la bibliothèque Beinecke des livres rares et manuscrits, à Yale.
  • Il s'agit sans aucun doute du llivre le plus mystérieux
  • des vastes collections de la bibliothèque.
  • Régulièrement, un professeur d'université
  • s'efforce de déchiffrer le livre
  • et de percer ses secrets. Tous,
  • à ce jour,
  • ont échoué.
  • Merci de m'avoir suivi jusqu'au bout.
  • Si vous avez aimé cette vidéo, alors cliquez ici pour me soutenir sur Patreon
  • pour m'aider à réaliser plus de vidéos. Cliquez ici pour voir une autre vidéo
  • et si vous ne l'avez pas déjà fait, n'oubliez pas de vous abonner.
  • Aussi, cliquez vite sur le lien ci-dessous
  • pour profiter
  • de deux mois de Skillshare complètement gratuits. (Sous-titres : Mangelieues)

Download subtitle

Description

First 500 people get a free 2 month trial of Skillshare http://skl.sh/thoughty3
Get The Thoughty2 Book: http://bit.ly/thoughtybook
JOIN The PRIVATE Thoughty2 Club & Get Exclusive Perks! http://bit.ly/t2club
SUBSCRIBE - New Video Every Two Weeks http://bit.ly/thoughty2
BECOME A PATRON and support Thoughty2: https://www.patreon.com/thoughty2
Thoughty2 Merchandise: https://shop.thoughty2.com/
Thoughty2 Facebook: http://bit.ly/thoughtyfb
Thoughty2 Instagram: http://bit.ly/t2insta

Get My Kit:
Camera: https://geni.us/oQODU
Mic: https://geni.us/IxCkW7
Memory Card: https://geni.us/sUAwUqf
Video Lights: https://geni.us/rYr4s07

Thanks to The Patreon Research Team:
David Davenport, Michael Mulligan, Jeff Li, Anais Namahoro, Noa

Trending videos